Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Choix. Réussir ses plantations
MLS
Messages : 118
Enregistré le : 15 avr. 2013, 23:36

Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par MLS » 15 mai 2013, 11:37

Nénuphar : division des rhizomes, plantation, entretien, maladie.

Nénuphar : genre Nymphéa (famille des Nymphéacées, Dicotylédones).
Plante aquatique vivace, d’une floraison très décorative, filtrante participe à l'oxygénation du bassin, limite la prolifération d'algues, apporte un abri ombragé pour poissons et larves d'insectes, nécessite d'être immergé constamment sous une eau stagnante ou dans un courant très faible, ensoleillé et a un niveau constant.
Feuilles en forme de cœur, vertes sur le dessus et rougeâtre en dessous peuvent mesurer jusqu'à 40 cm de diamètre, disparaissent l’hiver.
Fleurs solitaires (blanc, jaune, rose, rouge et bleu) de 10-15 cm de diamètre flottent à la surface persistent 5 jours de mai à septembre.
Fruits globuleux pouvant contenir jusqu'à 1500 graines, se détachent après maturation pour hiverner au fond de l'eau.

Les rhizomes (iris, fougères, bambous, nénuphars,...) sont des tiges souterraines, ici subaquatiques, réserves d'énergie, qui se développent horizontalement, et qui produisent des tiges aériennes.

Division des rhizomes
Le nénuphar se multiplie facilement par division de ses rhizomes (séparation des rejets ou par fragments).
Ceci permet d'obtenir de nouveaux plants, de rajeunir un pied ancien devenu trop dense et en perte de vigueur.

Opérez lorsque la floraison est terminée, ou au printemps.

Nettoyer le nénuphar
Lorsqu’il n’y a plus de boutons floraux, sortez la potée de nénuphar de l’eau.
Laissez s’égoutter. Nettoyez ensuite en supprimant les tiges et les feuilles en cours de décomposition. Les bourgeons de fleurs et les feuilles de surface doivent être coupés proprement avec un couteau ou un sécateur, ne laisser que les jeunes pousses.
Retirer le nénuphar de son contenant, enlevez la terre qui entoure tout le rhizome et démêlez les racines.
Le retrait du substrat du nénuphar peut être fait avec précaution, à l’aide d’un léger jet d’eau, en n’insistant pas trop sur les racines.
Enlevez toutes les racines abimées ou anciennes et coupez-les à 1cm du collet.

Diviser la plante
Si le pied central est important vous pouvez trancher avec une bêche dans le sens vertical.
Dégagez les rhizomes les plus jeunes à la périphérie du pied central (partie la plus vieille, moins vigoureuse qui n’est pas à conserver).
La division du rhizome s'opère en coupant le rhizome à l'aide d'un couteau aiguisé, à une distance de 5 à 7 cm du collet (extrémité en croissance) un morceau du rhizome (+/- 15 cm) comportant un bourgeon (départ de feuilles) et quelques racines. Les rhizomes sans collet ou morts doivent être éliminés.
Saupoudrez de charbon de bois ou d'un antifongique les parties à vif pour limiter le risque de pourriture ou de maladies cryptogamiques.

Planter un nénuphar
Les nénuphars peuvent se planter de mi-mars à mi-octobre.
  • Le substrat : une simple terre argileuse de fondation de maison, pas de terreau, compost ou terre végetale. Les sels minéraux favoriseraient le développement des algues.
    melange.jpg
  • Le contenant : un panier d'un diamètre de +/- 50cm, ajouré,
    - doublé d'une toile imputrescible, feutre géotextile, toile de jute… afin que la terre soit enserrée et protégée des koi,
    panier.jpg
  • Remplir au ¾ de terre.
  • Le rhizome se plante de façon oblique dans la terre. Bien étaler les racines.
    Remettre de la terre au-dessus, tassez légèrement avec les doigts.
  • Le bourgeon principal, qui va donner les futures feuilles et fleurs, orienté vers le haut, ne doit pas être recouvert.
    rhyzomeplan.jpg
  • Planter un seul pied par conteneur de 50cm (13litres).
Grillager le pot pour protéger la plante.
Recouvrir de gravier, ou mieux d’un grillage en plastique entre les mailles duquel vous faites passer les feuilles, placer des galets à la surface afin que les poissons ne viennent pas fouiller et mettre à nu le rhizome.
Arroser pour coller le rhizome et faites tremper quelques instant le pot dans un seau d’eau pour débarrasser la terre des impuretés.
arrosage.jpg
Emplacement
Un ensoleillement de 6 à 7 heures par jour garantit une floraison maximale.
Loin de toute cascade, dans une eau calme.
Assortir les couleurs à la végétation existante.
Un plant peut couvrir 1m2 après une ou deux saisons

Profondeur
La profondeur de plantation est la distance entre la surface de l'eau et la surface du substrat, ou est planté le rhizome, elle varie selon les variétés.
Le contenant doit être déposé, selon le type du nénuphar (petit moyen grand ),
- sous 20 à 40 cm d'eau (nymphéa "Candida"),
- 20 à 60 cm (nymphéa "Colonel A.J. Welch")
- 40 à 100 cm (nymphéa "Colossea").
Si votre bassin est plus profond, surélever le conteneur de plantation afin de l'amener à la profondeur souhaitée.

Entretien
Coupez quelques feuilles, si le feuillage est dense, en pleine saison.
Division des rhizomes : Si vous avez planté vos nénuphars dans un conteneur, divisez tous les trois à quatre ans ou si les feuilles émergent de l'eau ou si les fleurs se font rares et petites.
Engrais : Le bassin et sa faune produisent suffisamment de matières organiques pour le développement des plantes. L’ajout d’engrais peut favoriser le développement d’algues filamenteuses.

Problèmes
Insectes
-La galéruque (Galerucella nymphaeae Linnaeus 1758) : insecte brun de 10 mm creuse les feuilles. Traitement Bacillus thuringiensis.
-La pyrale (Nymphula nymphaeae) : chenille jaunâtre découpe les feuilles pour se faire un cache pour son cocon. Traitement bactérie Bacillus thuringiensis.
-Le puceron noir (Rhopalosiphum nymphaeae) : sévit en colonies et s’établit sur la face supérieure de la feuille, au début de l'été. Il suce la sève des feuilles... L'immersion des feuilles prolongée noiera les pucerons.

Maladies
- Le pourrissement (Phytophtora): champignons provoquant un jaunissement prématuré du feuillage accompagné, dans la semaine qui suit, de la chute des feuilles.
- Les taches brunes (Ramularia nymphaearum): taches brunes sur les feuilles.

Attention
Les jeunes pousses des nénuphars sont appréciées de certains animaux, bien sur les ragondins mais plus fréquemment certains poissons (carpes amour) ou des écrevisses que certains pensent introduire pour nettoyer les bassins.

Image
Nénuphar Rustique. Auteur : Ninia. Album photo http://www.forum-bassin.com


EDIT : Cet article a rejoint le wiki http://www.forum-bassin.com/eb/index.ph ... 3%A9nuphar
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
MLS est le pseudo collectif du comité de rédaction. Il ne correspond pas une personne physique, conformément à la politique de non personnalisation du site.

Avatar du membre
LeTuron
Messages : 32
Enregistré le : 22 mai 2013, 11:37
Localisation : Touraine

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par LeTuron » 23 juin 2013, 16:48

Je m'initie. Merci MARS pour cette explication sur le nénuphars.Je pense que j'ai tout compris… Mon problème c'est la terre "terre de maison". Dans mon coin dès qu'on creuse c'est très calcaire. Mon sol déterminé par la végétation est Argilo-Calcaire frais… Dois-je y ajouter un peu de sable …
Merci
©©

RAS
Membre associatif
Messages : 860
Enregistré le : 20 mai 2013, 19:03
Localisation : Rhone-Alpes

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par RAS » 23 juin 2013, 18:15

Vous avez de la chance, les sols, argilo-calcaires, produisent des vins d'une bonne acidité assurant une belle garde. [mdr.gif]

Mais c'est bon aussi pour les nénu..
Le must "Argile"
Non pas de sable

RAS
Membre associatif
Messages : 860
Enregistré le : 20 mai 2013, 19:03
Localisation : Rhone-Alpes

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par RAS » 24 juin 2013, 11:33

Il ne faut pas planter le nénuphar dans un substrat trop riche de type terreau ou y ajouter du compost. Les sels minéraux présents en trop forte quantité risquent de favoriser le développement des algues

L’idéal est la terre argileuse lourde et collante... qui ne troublera pas l'eau du bassin et contient les nutriments.

Terre argileuse : Une roche à grain fin, qui retient facilement l'eau. Claire, grisâtre, Humide elle colle à la pelle, sèche elle se révèle très dure.
Vous pouvez reconnaitre une terre argileuse par la présence de jonc, boutons d'or, liserons, pâquerettes....

Terre calcaire : si a l'argile est associé 10 à 30% de carbonate de chaux.
Le sol est blanchâtre, crayeux. La terre, légère et claire, se dessèche vite
Vous pouvez reconnaitre une terre calcaire par la présence: de trèfle blanc, de coquelicot, de bleuet, de chardon,...

La présence abondante de cailloux sur vos photos fait penser a une terre de ce type :think: . Maintenant c'est vous le jardinier ;)

Maintenant quelle part d’Argile et de Calcaire ?

A défaut plantez deux nénuphars témoins. Un juste avec votre terre, l’autre avec un mélange terre et terreau aquatique (dont vous aurez besoin pour les autres plantes). Vous verrez lequel convient mieux.

Avatar du membre
Yannick
Membre associatif
Messages : 1364
Enregistré le : 30 mars 2013, 20:53
Localisation : Nord Seine et Marne, 77
Contact :

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par Yannick » 30 mai 2014, 21:42

La division des nénuphars "lorsque la floraison est terminée, ou à défaut au printemps", c'est à dire à l'automne vers octobre je pense ? C'est donc mieux à l'automne qu'au printemps ?
Bassin 50m3, filtre multi chambre 3 cubi 1000L + petit lagunage sans substrat

Je vends (ou échange) quelques nénuphars de ma collection : http://nenupharsdumonde.fr
Questionnaire pour la création de l'entreprise de production Nénuphars du monde

MARS
Messages : 2027
Enregistré le : 31 mars 2013, 20:38
Localisation : France
Contact :

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par MARS » 30 mai 2014, 22:57

´ a défauts ´ est de trop
Les deux périodes sont valables Juste après la floraison permet de mieux voir quels pieds ont eut des feuilles petites et peux de fleurs Donc a diviser
Au printemps on peut procéder a la division des rhizomes s étant trop multipliés et ayant mis à mal leurs contenants
MARS est le pseudo collectif de l'équipe en charge de la modération protection du forum. Il ne correspond pas une personne physique, conformément à la politique de non personnalisation du site.viewtopic.php?f=5&t=10

Avatar du membre
Mar01
Messages : 29
Enregistré le : 26 mai 2014, 22:41

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par Mar01 » 31 mai 2014, 21:47

Etant novice, je pensais que l'on peut "arracher" un nénuphar d'un bassin pour le déposer dans un autre et le tour était jouer ! C'est ça ? [rolleyes.gif]

Avatar du membre
Yannick
Membre associatif
Messages : 1364
Enregistré le : 30 mars 2013, 20:53
Localisation : Nord Seine et Marne, 77
Contact :

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par Yannick » 31 mai 2014, 23:12

[wink.gif] Presque.
Le sujet au dessus, avec les photos et description pour le diviser et planter, sont assez explicites.
Avec un nénuphar bien implanté, on peux en faire plusieurs en le divisant et replantant comme indiqué.
Bassin 50m3, filtre multi chambre 3 cubi 1000L + petit lagunage sans substrat

Je vends (ou échange) quelques nénuphars de ma collection : http://nenupharsdumonde.fr
Questionnaire pour la création de l'entreprise de production Nénuphars du monde

Avatar du membre
LeTuron
Messages : 32
Enregistré le : 22 mai 2013, 11:37
Localisation : Touraine

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par LeTuron » 19 juil. 2015, 09:46

Bjr,
Je passe des poissons passons aux nénuphars. Je découvre que je vous avais déjà contacté au début de mon bassin. Merci des conseils, je les ai bien réussis.J' ai un pieds avec une douzaine de fleurs magnifiques, le soir elles se ferment. J'ai cueillis une fleur que j'ai posée avec une feuille dans un grand verre d'eau pour mettre chez moi… elle se ferme aussi et r'ouvre le matin… étonnant, quel est ce phénomène qui existe aussi pour d'autres fleurs.Merci.

Angèle
Membre associatif
Messages : 38
Enregistré le : 01 mai 2013, 11:05
Localisation : Californie

Re: Nénuphar : Ce qu'il faut savoir

Message par Angèle » 19 juil. 2015, 13:34

Le sujet a fait couler beaucoup d encres aux naturalistes qui ont désignés ces phénomènes sous les noms de thermonastie, nyctinasties...ne disposant pas des connaissances de la concentration en ions calcium modifiant la turgescence des cellules

Ici un article assez vulgarisateur "alternance jours et nuits"
http://www.scoop.it/u/forum-bassin/curated-scoops

En même temps découvrir les autres articles signalés sur cette revue de presse

Répondre

Retourner vers « Lotus, Nymphéas »