Technique du lagunage pour bassin

Chimie, Bactéries, Algues, Qualité, Corriger
Répondre
Avatar du membre
macsud
Messages : 12
Enregistré le : 28 déc. 2013, 20:40
Localisation : Fumel 47500
Contact :

Technique du lagunage pour bassin

Message par macsud » 03 janv. 2014, 17:11

Technique du lagunage pour bassin
Le lagunage, inspiré de techniques industrielles apporte un système de filtration naturel et contribue à l’embellissement du jardin. Le principe est de faire transiter l’eau après pré-filtration, dans des bassins de rétention plantés. La dégradation de la matière organique par les micro-organismes aérobies, est donc faite à l’extérieur du bassin préservant celui-ci des variations du taux d’oxygène dissous. Les plantes assurent une oxygénation complémentaire des sédiments, et absorbent une partie des éléments minéraux issus de la dégradation de la matière organique pour leur croissance

Plan de coupe d’un lagunage :
Image

Image
Le lagunage est un très bon complément de filtration, c'est lui qui permet d'éliminer les nitrates. Il peut être comparé à un bassin qui serait complètement recouvert de plantes de berges.

- le but des bactéries (du bassin et du filtre) et de transformer les déchets en nitrates pour que les plantes puissent les consommer or la plupart du temps le bassin n'est pas assez planté pour que tous les nitrates puissent être consommés.

Le but du lagunage est en fait de compenser ce manque de plantations.

Le fonctionnement de celui-ci est très simple : l'eau est diffusée en dessous des plantes par un drain agricole, (qui sera recouvert de pouzzolane d'un diamètre 80/100 pour la moitié inférieure et 7/15 mm pour la partie supérieure, celle de la zone de plantation ) remonte en passant par les racines des plantes et retourne dans le bassin.
Rincer abondamment la pouzzolane dans une bétonnière avant de l'introduire dans le bassin ).

Il est conseillé de faire une petite chute d'eau à l'entrée du lagunage pour oxygéner l’eau ou d’oxygéner l’eau en provenance du filtre mécanique, et ainsi favoriser le développement de bactéries dans le lagunage.

Une vanne (Back Wash) est installée à l'autre bout du drain pour faciliter le nettoyage et donc éviter d'avoir à curer- le lagunage -.

Pour éviter toute contamination de l'eau, il faut faucarder les macrophytes chaque année, en automne.

Les plus gros éléments doivent être préalablement stoppés par une filtration classique, limitant les risques de colmatage.

Pour alimenter en eau, nous disposons d'une pompe. Celle-ci est choisie en fonction de son débit et du volume du bassin.
En effet, la filtration par lagunage est une filtration lente, pas question de lessiver la lagune !

L’eau devra être un maximum oxygéner avant le lagunage, pour que les bactéries puissent se développer correctement. Le volume du bassin devra transiter par le lagunage toutes 5h environ.
Les plantation seront faite dans de la pierre de lave ou de la pouzzolane, avec un niveau d’eau plus bas pour éviter les algues

Attention au choix des plantes : thypha latifolia ou phragmithe ont la fâcheuse tendance à percer les bâches

Image

Image


Le lagunage naturel présente de nombreux avantages :
• Intégration paysagère.
• Excellente élimination de la pollution microbiologique.
• Faibles coûts de fonctionnement.
Et des Inconvénients
• Grande emprise au sol (40% du bassin)
• Variation saisonnière de la qualité de l'eau en sortie.

Répondre

Retourner vers « L'eau »