Karasugoï

De Encyclopedie du Bassin
(Redirigé depuis Ginga)
Aller à : navigation, rechercher

Les Karasugoï ont une histoire plus complexe que les autres variétés de Koï. Faisons donc un grand retour en arrière.

Au départ était le Magoï. C'est une carpe sauvage de couleur noire. Diverses mutations de ce poisson ont donné naissance aux variétés à l'origine des Nishikigoï. ( Asagi, Kohaku...). Les Karasugoï "anciens" sont issus de ces Koï originels. Ce sont donc des Wagoï (Koï au corps entièrement couvert d'écailles), de couleur noir intense. La traduction du nom de cette variété est : Karasu (corbeau), goï (Koï de couleur). Des Karasugoï anciens sont nées plusieurs autres variétés : Hajiro, Hageshiro, Yotsushiro, Sumi-Nagashi.

Les Karasugoï modernes sont des Koï noirs qui peuvent avoir du blanc, rouge, orange ou jaune au niveau du ventre. Ils sont issus d'une recherche qui a été faite dans un centre expérimental, afin d'obtenir une nouvelle lignée de Nezugoï, en croisant un Shusui mâle avec un Doitsu Nezu Ogon. La traduction de Nezugoï étant : Nezu (gris souris), goï (Koï de couleur). Parmi les naissances résultant de ce croisement, un certain nombre de Karasugoi sont nés. Ceux-ci ont été distribués aux éleveurs de Niigata.

Les éleveurs qui ont reçu ces poissons, s'en sont servis dans leur élevage, afin de poursuivre l'amélioration de cette variété en les croisant avec des Hajiro. Ce qui a donné au final la création des Kumonryu. Les Matsukawabake sont également issus de ces recherches.

Sources: une interview de Satoru Hoshino datant de novembre 1998.

Karasugoi1.jpg

Comment choisir son Karasugoï ou autre Koï noir[modifier]

  • Les Karasugoï n'ont pas de pattern, le body est de ce fait de la plus haute importance.
  • Le corps doit être symétrique, et doit avoir une forme de torpille, ce qui signifie qu'il est épais derrière la tête et se rétréci uniformément vers l'arrière du corps.
  • La tête doit également être symétrique et proportionnée au reste du corps.
  • Le nez ne doit pas être trop court et trapu, ni trop allongé.
  • Méfiez-vous des écailles qui sont manquantes, asymétriques ou mal placées, car celles-ci seront plus visibles sur un koï noir sans motif.

Karasugoi2.jpg

  • La tête et le corps doivent être de couleur uniforme, sans taches ou défauts.
  • Les nageoires doivent aussi être symétriques, exemptes de déformations et doivent être d'un noir profond.

Les variations[modifier]

Les Karasugoï classiques[modifier]

Karasugoi3.jpg

Les Karasugoï voilés[modifier]

Les Karasugoï voilés ont des nageoires longues et fluides, par opposition aux nageoires courtes et arrondies vues sur les Karasugoï traditionnels. Toutes les variantes citées ci-dessus peuvent exister en version voilée, mais on trouve surtout, ces butterfly koï sur le marché américain.

Karasugoi4.jpg

Les Hajiro[modifier]

Les Hajiro sont des Koï noirs avec des pointes blanches à la queue et aux nageoires pectorales.

Karasugoi5.jpg

Les Hageshiro[modifier]

Les Hageshiro sont des Koï noirs avec des pointes blanches aux nageoires et du blanc sur la tête.

Karasugoi6.jpg

Les Yosushiro[modifier]

Les Yosushiro sont des Koï dont la tête et les nageoires caudales, pectorales et dorsales sont intégralement blanches. C'est une variété assez rare.

Les Ginga[modifier]

Les Ginga sont des Koï à l'aspect métallique, avec des motifs noirs et blancs. C'est une variété très récente, développée par Kiyoshi Kase, (Koshiji Koifarm). Elle résulte d'un croisement entre un Hajiro et Ogon Platinum.

Karasugoi7.jpg

Les Sumi-Nagashi[modifier]

Les Sumi-Nagashi sont des Koï dont les écailles noires ont une bordure grossière blanche. (Un peu comme un Asagi noir et blanc). Une traduction approximative du nom de ce Koï, pourrait être "encre noire flottant". Au Japon, il porte également le nom de Asagi Sumi-Nanagashi. Ces poissons ont tendance à se décolorer comme les Matsukawabake ou les Kumonryu. Au fil des saisons et de leur état de stress. Ils peuvent devenir plus ou moins noirs.

Les Matsukawabake[modifier]

Les Matsukawabake sont des Koï Wagoï (au corps entièrement couvert d'écailles) avec une base blanche ou grise et des motifs Sumi au-dessus de la couleur de fond. Ces poissons ont tendance à se décolorer comme les Sumi-Nagashi ou les Kumonryu. Au fil des saisons et de leur état de stress. Ils peuvent devenir plus ou moins noirs.

Karasugoi8.jpg

Les Ginrin Matsukawa-Bake[modifier]

Karasugoi9.jpg

Les Matsukawa-Bake voilés[modifier]

Karasugoi10.jpg

Les Kumonryu[modifier]

Les Kumonryu sont en fait des Matsukawabake Doitsu. Ces poissons ont tendance à se décolorer comme les Matsukawabake ou les Sumi-Nagashi. Au fil des saisons, ils peuvent devenir plus ou moins noirs.

Karasugoi11.jpg