Chagoï

De Encyclopedie du Bassin
Aller à : navigation, rechercher

Les Chagoï font partie de la famille des Kawarimono (Koï monochromes). Comme toutes les variétés de cette famille, ces Koï ont plus de chances d'atteindre de grandes tailles.

La couleur des Chagoï peut varier du brun très clair, en passant par le brun verdâtre, à une couleur cuivre foncé. Son nom est en fait ce que signifie littéralement ce mot en japonais ; Cha (thé) et Goï (couleur).

Du fait que les Chagoï sont étroitement liés à leurs ancêtres carpes sauvages, ils peuvent se développer jusqu'à atteindre de très grandes tailles. Il n'est pas rare de trouver des Chagoï de plus de 70cm dans nos bassins, mais au Japon les spécimens dépassants le mètre ne sont pas chose exceptionnelle.

En outre, leur grande taille et leurs couleurs discrètes, fait qu'ils deviennent très calmes et dociles à mesure qu'ils vieillissent. Si vous essayez d'apprendre à vos koï à venir manger dans votre main, un Chagoï sera presque certainement l'un des premiers koï à arriver et prendre la nourriture.

Bien que le Chagoï soit loin d'être aussi coloré que la plupart des autres variétés, leur apparence simple, conjuguée à leur nature docile, peut fournir un bel équilibre aux autres koï dans votre bassin et les mettre en valeur.

Chagoi1.jpg

Comment choisir son Chagoï[modifier]

C'est une idée fausse et très répandue, que du fait que le Chagoï soit monochrome et sans motif, qu'il soit très facile de trouver un spécimen de haute qualité. Ce n'est pas du tout le cas. En fait, il peut être très difficile de trouver un Chagoï vraiment haut de gamme.

  • Du fait de son apparence simple, le body est de la plus haute importance. La tête doit être symétrique et bien proportionnée par rapport au reste du corps.
  • Le nez doit être correctement formé, ce qui signifie qu'il ne devrait pas être trop court et arrondi, ou trop long et pointu.
  • En outre, le corps doit être symétrique et "en forme de torpille", ce qui signifie épais autour des nageoires pectorales et se rétrécissant de façon homogène en direction de la nageoire caudale.
  • Les nageoires doivent, elles aussi être symétriques et sans failles, sans déformations.
  • Du fait de l'absence de pattern, une attention particulière devrait être accordée à la disposition des écailles. La régularité du maillage est d'une grande importance. Il doit former un motif réticulé uniforme et parfait

Chagoi2.jpg

  • Comme mentionné ci-dessus, la couleur de Chagoï peut couvrir une large gamme, du brun clair à une couleur cuivre foncée. La couleur cuivre foncée est généralement la plus recherchée, mais d'autres couleurs sont également d'un bel effet.

Chagoi3.jpg

Chagoi4.jpg

  • Sur ce type de koï, le moindre petit défaut, la moindre petite tache ou nuance dans la couleur est visible. Ceux-ci vont ruiner l'apparence globale d'uniformité du Chagoi et deviendront de plus en plus apparentes au fur et à mesure que le koï grandira.
  • Enfin, faites attention à la couleur de la tête. Un spécimen de qualité vraiment élevée aura une tête lisse et sans faille, sans imperfections.

Chagoi5.jpg

Le Chagoï est un très bon exemple de toute la subtilité du sens esthétique des japonais.

Les variations[modifier]

Chagoï classique[modifier]

Chagoi6.jpg

Gin Rin Chagoï[modifier]

Chagoi7.jpg

Doitsu Chagoï[modifier]

Chagoi8.jpg

Chagoï voilé[modifier]

Chagoi9.jpg